Freedom Creek

Le rassemblement des meilleures académies du monde !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Émilie Heaventy [Fini]

Aller en bas 
AuteurMessage
Amy Heaventy

Amy Heaventy

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Émilie Heaventy [Fini]   Sam 30 Juin - 6:11

AMY HEAVENTY






I. Identitée

Nom: Heaventy
Prénom(s): Émilie
Surnom(s): Amy
Date & lieu de naissance: Rwanda, a la limite du Burundi non loin de Butare, le 21 août 1990
Âge : 16 ans

Nationalité & Origine : Rouandaise, elle est issue d'une famille de hutuqui a assez bien réussie à se sortir du géncide rouandais.

Sinon, c'est une pure Hutu et fière de l'être. Sans toutefois avoir la haine implanté en elle-même envers les toutis ou les autres races, elle pense malgré tout qu'elle détien un certain avantage sur ces dernières ayant été élevée dans la mentalité qui le lui dicait. Son père, pour s'assuré de leur liberté a été malencontreusement engagé dans la guerre qui a marqué ses quatres ans pour sauver sa famille, il en est même mort. Sa grand-mère, très très rasciste a été celle dans sa famille qui a pris les plus fortement part à la rebellions, elle a même pris les armes... il faut dire que la tradition était fortement encré dans leur tête.



Niveau : Que dire d'une personne qui a échappée de peu au génocide ou qui y a vécut... Quelle n'a pas eut la chance de beaucoup pratiqué mais qu'elle a vécut une partie de sa fuite vers le Burundi à cheval? Son niveau, elle ne le sais même pas encore elle même... car elle n,a jamais eut la chance de se comparé aux autres. Grâce a la part active de ses parents dans la guerre (plutôt de son père). Même s'ils l'ont tenu éloignée, elle a eut vent de la fortune de son père qui lui a permis l'achat d'un cheval et à engager un moniteur permanant... Dommage qu'il soit mort, ils s'auraient tellement bien entendu.



II Préférance & Goûts

Livre Favoris: Les livres de son pays, elle les dévore. elle tante tant bien que mal de comprendre la raison de ce qui a changé sa vie toute petite... Dans le calme, elle n'aprécie pas beaucoup de se faire déranger dans sa lecture la demoiselle, hé non!
Style musical écouté: La musique africaine, c'est sur cette musique qu'elle édlie son corps. Sinon, habille danseuse, elle aime toutes les sortes de musiques rythmée, le sang de ses ancêtres coure dans ses veines, le sang des siens qui a coulé sur sa terre natale.
Chanson préférée:Sexy Back!!! Bon vous me demanderez ou une jeune Houtu du Rwanda a entendu cette musique... en fait c'est une bonne question. C'est une chanson qu'elle a entendue une fois dans un danse club (hé oui, dans ces coins là, ce n'est pas tout le monde qui vit encore dans des petites huttes de terre) et depuis, c'est sa musique préférée, tout simplement car elle aime bouger son corps en parfaite harmonie avec la musique comme personne d'autre ne saurait le faire.
Film préféré: Geisha, un film qu'elle adore... enfin bien qu'elle ne l'ai pas vu très souvent, c'est que voyez vous elle n'en a pas souvent l'occasion. Si elle avait la chance, elle voudrait en devenir une... mais en plus moderne car pour elle revêtir un masque c'est presque une habitude... enfin, quan je dit qu'elle voudrait en devenir une, c'est sans le blanc sur le visage car voyez-vous, pour une personne de sa couleur, ce serait affreux.
Ville & Pays préférés: Auncune, hé non, elle n'a pas souvent eut la chance de voyager entre le génocide est sa vie personnelle. Mais il va sans dire qu'elle s'est renseigné par livre et une ville qu'elle aprécie particulièrement, plutôt une région c'est les Andes ou les Alpes, étrange non?
Animal préféré: Le Jaguard, hé oui, pas touche à son totem car cette petite perle c'est associé à cet animal selon sa personnalité. En effet, elle a choisi une vison de monde très symbolique et pendant ses moments libres, elle tente de voir l'aura des autres (étrange passe-temps) et de les associer avec un animal. Il va sans dire que ses pratiques quelques peu étranges restent secrètes mais qu'elle y accorde de l'importance car elle a foi en ce que tous les humains qui ont réussit à trouver leur totem puissse partager avec ce dernier quelques attributs qui sont celui de l'animal.
Plat préféré: Un bon mouton volé et tué laissé à cuire pendant une journée dans le sable brûlant... Un met exotique qui viens de la chypre ou des environs... un peu loin de chez elle mais bon, qui est extrêmement gouteux en raison du temps de cuisson qui est celui de la viande, en fesant ainsi un met très tendre et divinement bon.
Saison favorite: Que dire des saison? dans son coin, elles sont plutôt difficiles à délimiter, peut-être celle ou il y a une crue des eaux et une pluie torrentielle se met à frapper le sol avec une force inouie procurant au paysage une cure rajeunissante et bienfesante.
Couleur préférée:L'Émeraude ou le saphire... ou encore le ruby.... toutes des pierres précieuses dont l'éclat se perd dans une oréole de beauté. On pourrait la croire prétentieuse d'aimer ces couleurs signe de richesse alors que son pays n'Est pas encore tout à fait remis mais c'est leur éclat qui la passionne, tout comme l'éclat de la mer qui reflete un coucher de soleil aux nuances changeantes. Sinon, quand elle est dans des moments de calme émotionnelle, elle se tourne plus dans les gris ou les couleurs passive, signe qu'elle est humble, mais sans vraiment le vouloir, son regard se retourne toujours vers cellel plus flamboyantes des pierres.

Passion* : L'amour, peut-on être passionné de l'amour? peut-être bien mais pour Émilie, alias Amy, c'est d'un amour bien particulier, c'est l'amour de sa personne... pas à s'en enfler la tête loin de là mais plutôt de l'apparence et de l'image qu'elle jette d 'elle même... ou l'amour des êtres proches, humains comme animaux.


III Psychologie

Caractère: Tactiurne, Amy est une jeune fille qui aime en mettre plein la vue et faire des entrées royales comme des parades de mode... Car en effet cette jeune fille a le sens du spectacle. Très curieuse, elle n'en reste pas moins qu'elle préfère ne pas le démontrer en publique. Cette jeune femme de presque 17 ans est des plus terre à terre, elle n'aime pas rêver beaucoup bien qu'elle ai tendance à s'imaginer des chose sur les autres... come les totems pour ne vous citer qu'un exemple. Et non, détrompez vous, cette jeune fille n'est pas romantique pour un sou, le génocide l'a fortement touché même si elle était loin de l'épicentre de la tragédie, le vent de terreur qu'elle a eut a suuffit pour lui faire oublier les frivolités qui ont trait à l'amour.

Aussi impatiente que le feu, Amy en oublie même parfois les règle de sécurité de base quand le défi est trop grand et que l'on lui fait concurence. Brusque par moment, on ne peu toutefois pa lui reprrocher ces excès de hâte et quelques fois sa maladroitesse ( Rolling Eyes ) si o0n regsarde bien sa petite mine des plus sympatique. Quelques fois, grâce à sa petite patience fluctuante à évolution saisonniaire, elle a tendance à bâcler certains travaux qui parfois mériteraient d'être fait avec aplication, est-ce faute d'attention ou simplement car elle ne sais pas les faire correctement, nul ne le sais... Mystère et boule de gomme.

Émilie adore prendre les choses avec humour, un humour particulier il faut l'avouer car comme elle n'est pas extra sociable, son humour tend à être de mauvais goût dans certaines situations, frisant l'étrange. Peu expressive de sa personne, un sourrire des plus acceuillant reste sur son visage dans la majorité des situations. Souvent on dirait une gravure de mode qui ne sourit jamais plus que nécéssaire de peur de se créer des rides trop jeune et plus que nécéssaire. Amicale, sans plus elle est vraiment difficile à déchiffrer mais il faut tout de même lui donner le dénéfice.

Ce que Amy aime faire croire aux autres, enfin parfois, c'est quelle leur est supérieure. Parfois son truc fonctionne tellement bien que même dans les occasions qui ne lui sont pas favorable, elle réussit tant à les destabiliser qu'il s en perdent leur moyens et ne mettent pas toutes leur forces dans les défi.

Plus grand défaut :Les plus grand défaut de MAdemoiselle, tout, ou sinon rien. Terre à terre, elle est parfois trop optimiste et parfois c'est le contraire. Idéaliste, elle croit que tout va lui tomber dans les bras peut importe l'effort qu'elle y met. Sa compétitivité et son désir d'être la meilleur l'ampute souvent et elle n'accepte pas la défaite, c'est une mauvaise perdante... Est-ce assez ou vous en voulez d'autres?

Sinon, une vraie bombe à retardement, cette jeune femme plein d'entrain peu se retrouver transformée en vraie tigresse si l'on traverse ses limites. Bien qu'avant elle le fait savoir à ces personnes, c'est une femme qui, selon certaines source confidentielles, est bipolaire faiblement donc peut changer du jour au lendemain de comportement à votre égard même si ce diagnostique n'Est pas encore prouvé et excelle dans la rareté des moments qu'il se troduit.

Plus grande qualité : Herm... qualité, C'est quoi cela déjà... Bon donnons lui en au moins une, elle est honnête, froncièrement honnête et elle n'aime pas blesser les autres, sauf en cas d'un défi dans ces situations, elle est implacable. Si on ne lui demande pas comment elle trouve votre chandail, elle dira tout simplement :" tiens, tu as un nouveau chandail?" sans plus mais si vous lui demandez comment tu le trouve, vous risquez de savoir la vérité " pas super, on dirait qu'il viens des années 80 " sauf avec un petit peu plus de tact.

Très active sinon, elkle n'aime pas beaucoup se plonger dans les livres à part ceux qui l'intéresse. Abonnée journalière à l'action, elle bouge à tous les moments, que ce soit seule ou à plusieurs (même si elle préfère un brin la solitude). Disciplinée, elle se retrouve souvent dans des tourbillons de sentiments controversé qui la font exploser ou tenter de se contenir car elle ne se fâche JAMAIS en public.

Oiutre l'honnêté, le fait qu'elle soit active et sa discipline, on ne peu qu'admirer sa détermination exemplaire qui en font une vraie foumi ouvrière qui travaillera jusqu'à épuissement sans s'Avouer vaincue (vous voyez, finallement elle en a des qualitées)


Peurs : Celle d'aimer et d'être blessée car non elle n'a jamais aimée une personne jusqu'à s'y sentir extraoridnairement attaché, sauf peut-être... non vous le saurez plus tard... C'est sans doute une peur des plus banale mais elle l'appréande tant que parfois elle nE'st pas réceptive aux signaux et coupe court toute tentative.
Désirs : Avoir un cheval qui saurait la classer dans l'élite mondiale pour faire valoir la cause de son pays et de tous les autres pays du tier monde qui souffrent. Très impliquée dans de telle cause, elle voudrait être la défenseur et pouvoir travailler à leur avancement.


IV Apparence

Allure générale: Que dire d'amy avec sa silhouettte délié, presque féline. Mince comme un roseau, dans sa famille on disait qu'elle ressemblait un ange, enfin en apparence. Avec des yeux bruns hypnottique, elle ne ressemble a personne, son regard se fixe sur els personnes et les objets et semble les transperser par sa détermination. Audacieuse dans ses tenues, elle n'héssite pas à montrer certaines parties de son corps tout en gardant la gêne élémentaire. Avec sa coupe garçonne, cheveux court et bruns, elle aime y voir des mèches et se les coiffer dans des styles extravagants. Les oreilles percées, elle aime porter des boucles d'oreille pour le moins voyante s'agencant à la perfection.

De sa fine silhouette, elle n'a rien a envier aux grandes pulpeuses dont les forme sont bien dessiné car pour lle peut importe qu'elle n'ai aps la taille de guepe de barbie, des fortes hanches ou les seins de pamela ou de on ne sais quelle star, elle est bien faite pour sont âge, tout simplement. Personne ne lui donnerais 16 ans! Elle a une belle poitrine ni trop grosse pour l'empêcher de faire du sport, ni trop petite pour passer pour un enfant prépubère et sa taille et le tout est souligné par des belles hanches fines, c'est la femme rêvée quoi ^^.

De plus, sont ventre presqe plat prouve de sa bonne condition physique. Si certains aiment mieux faire du sport dans les ym, elle son sport quotidien c'est la danse, et pas la valse loin de là. Avec des jambes fusellé et galbé, des petitss pieds fin et une stature plus ou moins forte, on ne pourrait pas croire qu'Amy est une sportive dans l'âme, elle semblerait plutôt être faite pour les menus travux et les travaux délicats, mais détrompez vous, dans ses doigts de fée se trouve une force surprenante qu'elle mettera à contribution dàs qu'elle se sentira menagée. Et tout cela doublé d'une endurance de maître, c'était sa discipline préféré, vous ne pouvez pas vous tromper, elle est une coureuse née.

Sinon, un jolie petit grain de beauté si mignon est détosé juste au coin des yeux d'Émilie, leur donnant un petit charme, mais comme tous, elle n'est pas parfaite, une chose la fait ne pas aimer son corps qui pourrait être pourtant désirble, une profonde blessure se cache aux yeux avertis, une cicatrice marque son sein gache, tel une marque au fer rouge. Une blessure qui date du génocide et dont elle n'est pas prête a paler à personne.

Manies: Celle de vouloir en faire voir de toutes les couleurs et de s'habiller en couleur vive. Est-ce une manie, peut-être pas mais c'est une chose qu'elle adore faire.... Et aussi de ne regarder que très rarement les personne dans les yeux.


Dernière édition par le Lun 9 Juil - 6:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Heaventy

Amy Heaventy

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Émilie Heaventy [Fini]   Lun 9 Juil - 4:34

V Biographie

L'histoire du personnage: Voilà une histoire peu commune qui sort tout droit d'un livre d'action, efin, vous en jugerez par vous même. Elle est unique et jamais vous en entenderez une semblable.

Il y a de cela près de 17 ans, une petite bouille à vue le jour dans un coin reculé du Rwanda, presque à Butare pour être précise. Fille d'une cultivateure fortunée et d'un tisseran de renom, quoi de mieux pour faire une alliance lucrative qu'un peu d'amour pour soupoudrer le tout? Hé bien dans cette maison, l'amour n'tait pas en reste car bien malgré quelques différence d'importance mineure, les deux parents Houtu étaient bel et bien amoureux et un lien de complicité les unissaient, la petit ne fesant que renforcer ce lien étroit. Le noble tisseran, grand entrepreneur, fesait fructifier leur fortune se liant même d'amitié envers ce qui déconsolidait le couple, les anglais. Malgré la haine complexe qui poussait la mère Ania à hair ces personnes à la peau blanche, elle fut bien en mal de refuser à son mari de choisir le nom de leur poupée, Amy.

Le jour de la naissance comme celui des autres naissances qui suivirent dans le village fut un jour de réjouissance. Tous venaient dire bonjour à la petite illuminé pour saluer son arrivée à la vie. Avec ses grand yeux curieux qui observaient tous et chacun, son visage adorable, tous furent conquit par la petite. Avec l'aura qui s'en dégageait aussi, nul n'aurait osé lui prdire un médiocre destin car elle ne resemblait à nul autre.

Ses premières anées de vie (trois pour être précise) furent des plus bonnes, empreinte de joie et de petit bonheure, Amy n'était pas une enfant coriace et désagréable, affichant toujours un sourrire émerveillé et de ses yeux étincellaient d'une curiosité à jamais renouvellée. Ce que remarquèrent malgré tous les parents, ce fut l'accentuation de cette étincelle de vie quand au village il se produit. C'était l'arrivée de la commende du tisseran, un lourd arrivage chargé venait de retré dans les lieu sous le regard de l'homme et de son poupon aggripé à ses landes. Tous deux obervaient calmement quand la petite se mis à gesticuller, elle venait de voir ce qui allait mériter son attention pour les années à venir, Un cheval.

Mais laissez moi parler de l'équipage, il était dirigé par un vieil homme, un américain à la peau tanné par les temps et ridés par les années. Suivit par quelques mercenaires, il arrivait avec ses soieries de prix pour que l'ouverage du tisseran s'effectue et pour les vendre aux amériques ou en grande bretagne, là ou ces soieries étaient plus prisée que les épices. Pour cet Homme, M. Grandy Bay, c'était le dernier voyage, les temps avait fait son ouvrage et il avait pris un risque énorme cette veille du mois d'avril 1994 pour venir ici, un grand trouble parcourait le pays et tous en avaient conscience. Le père D'Amy devait tout à cet homme qui lui avait apporté sa fortune, ils vivaient ainsi en partenariat depuis des années.

Pendant que le père d'Amy travaillait, il laissait sa fille à Ania pour s'adonner à son travail alors que le vieux Grandy allait et vaquait à ses occupations dans une bâtisse qui devait être plus vieille que lui mais qui restait innébranlable face à la vie et aux intempéries. Mais la maisson cette fois-ci était plus animé, la petite Amy ne cessait de s,échapper des mains de sa mère pour faire le chemin entre la vieille maison ou logeait l'homme et son cheval et chez elle. Même qu'en plein milieu de la nuit, M. Grandy Bay sonnat à la porte pour ramener la fillette. Le comportement de la jeunnette de 3 ansinquiétait et surprennait. La famille fit venir chamane, médecin et autres spécialiste mais il découvrirent la raison de son comportement étrange quand par une journée morose ils découvrirent la petite dans le pré aride du cheval, à ses pieds en train de s'amuser avec lui.

Pris d'affection pour cette petite aventurière et sa famille et pour délaisser Ania de cette occupation, il proposeat donc de s'occuper d'elle quelques temps. Cette bénédiction pour Ania influenca pour la suite des évènements.

---------------------------------------------------------------------------

C'est le 7 avril 1994 que se produisit L'ÉVÈNEMENT, c'est-à-dire le début du génocide. Le bouche à oreille étant la manière la plus rapide d'avoir les informations, même meilleure que la radio qui coupat ses communications cette journée là on appris bien vite l'offensive de Hutu Power, organisme créé en 1993. Entre tutsi et hutu, on ne se voyaient guère autrement qu'à couteau tiré, les rares Hutu qui étaient clément envers la race inférieure étaient méprisé. Dans les partisants de Hutu Power était le père de AMy qui voyait en cette caste une possibiité de s'enrichir, mais entre les deux parents d'Amy, la plus réfléchie était Ania. Pour les intrus et les presonnes non hutu, le danger était constant, et même pour eux, les émeutes n'auraient cesse de causer émois. En remerciment des services de M. Grandy Bay et de l'aide apporté à sa fille qui montait presque seule à cheval, elle l'engageat à charge de professeur pour le petite, lui procurant une certaine immunité.

Emballant paquets et vêtements à la vas-vite, Ania et M. grandy décidèrent de quitter. Les émeutes éclataient de partout et le feu des maisons avoisinnant parvenait presque à se refléter dans les yeux emplis d'incompréhension d'Amy. Laissant derrière eux son mari et ses bien les moins onéreux, ils quittèrent leur maison, leur patrie, leur pays en direction de Buruni, pays à l'extrême sud du Rwanda.

Dans le soir et la niut, rien ne parvenait à cacher les horreurs aux yeux de la petite troupe, images qui marquèrent la mémoire si jeune et naive d'Amy. Corps sans vie jonchait le sol des matins si jeunes et le danger rôdait à toutes les courbes de chemins. Policiers armés et autres gardes menacant les arrêtait si fréquament que ce fut ainsi que l'on appris à la petite à compter. Les précepteur, M. Bay, fesait son possible pour lui changer les idée, la fesant voyager souvent sur le dos de son cheval fatigué.

Puis enfin ils passèrent les limites des terres Rwandaise. Tous lesavaient, la guerre était bien déclarée et le prouvait les décombes qui se fesait maintenant plus rariscime, les morceaux de corps, les têtes ensangantées et j'en passe. Le magot de la troupe machiavélique et sale n'allait qu'en s'amenuisant, la nourriture étant plus rare. ils croiserent même des humains dévorant leur sien pour assouvir leur faim. Peut-être avaient-ils échappé à la torture physique qu'étaient les images mais il en restèrent à jamais marqué dans les souvenirs.

Avec le peu d'argent qui était leur, il achetèrent une ferme en état de décrépitude et réussirent à la faire fleurir malgré toutes les encombres, le cheval deviens le professeur patient à Amy, les cours devenant pllus rare, tout comme les présence de M. Grandy Bay qui passait étrangement plus de tems avec sa mère, jusqu'à revenir sous prétexte de travail dans le jardain aux petites lueurs de l'aurore.

Ce fut lors de ses 10 ans quelle deviens plus suspecte envers les expéditions surprise de sa mère et de son tuteur d'elle se douta de quelque chose. On était en 2000 et bien que ce soit des années assez récentes, dans les confins de l'afrique, on n'était pas encore au téléphone, surtout dans les environs Ngozis (plutôt une donne 60aines de kilomètres au nord). Les nouvelles du père d'Amy avaient été rare mais encourageantes les dernier mois et cette dernière c'était fixé un objectif, retourner chez elle, un chez elle dont elle n'avait en fait qu'un vague souvenir.

Sous ses pressions incessantes, la famille fit enfin quelques mouvements, elle refit bagage, fit garder temporairement la maison et pliat bagage pour ce qui fut finalement décisif même s'ils n'en eurent aucune connaissance. Le règne de Paul Kagame Était plutôt calme comparé à ses sanglants compatriote et il règnait un calme apparant pour les Hutu des régions.

Le voyage de retour pris au moins un bon mois additionnel de celui pour quitter le pays, la volonté n'y était pas. Il y avait des restes des malheureux qui avaient survécut et qui étaient mort. a route était jalonné d'excrément humains et de rejets animaux. Lorsqu'une patrouille passat, Amy eut sa première rencontre avec la VRAIE mort. Un coup de fusiil fut tiré en leur direction. Était-ce des Hutu ou des résistant, ils n'eurent pas la chance ou plutôt ils eurent le bonheur de ne pas le savoir. Le coup atteignit le vieil homme, il lui fut sans doute fatal, bien que les les dames ne le surent jamais ou n'en eurent pa la confirmation mais quoi ils en soit, le cheval sur lequel toutes deux étaient assise décampa à toute vitesse et elles ne peurent que prendre la crinière à pleine mais pour ne pas en débarquer accidentellement.

Quand elle surent que le chemin était libre et qu'elle reprirent le mêm, elles ne virent point la dépouille de leur vieil acolyté ni la moindre goutte de sang, seulement un tas de terre retourné.

Leur retour chez elle fut des plus éprouvant. Elles traversèrent à pied ou à cheval les dépouilles chanbranlantes des maisons, carcasse sans vie. Seule restait droite et fière leur maison, habité par des intrus et la vieille bicoque qu'habitait auparavant leur défunt ami ou amant (dans le cas d'Ania, mais ce n'est qu'une supposition car Amy n'eut jamais la comfirmation de ce fait par sa mère).

À bout de souffle, le cheval sur le point de s'effondre, le visage près à fondre et à tomber en poussière par le manque dos, elles crurent leur dernière heure venues quand les sombres silhouette sortirent de la maison arme au poing. Et ce fut le dernier souvenir d'AMy qui alors s'évanouie de frayeur.

----------------------------------------------------------------------------------

Plusieurs années plus tard, alors que le génocide était fini, on retrouvait encore la grande maison dans la banlieu de Butare, sinistre silhouette survivante du macable conflit et des sanglants combats. En 2006, le village avait recommencé à être semblable à avant, l'activité à être reprise. La maîtresse de la ville portait le nom D'ania, une douce femme hutu solitaire accompagnée de sa fille compagne des chevaux, d'un vieux cheval surout qui semblait avoir un peu plus que son âge.



VI Autres

Nom de la personne choisie en avatar: Halle Berry.
Comment avez vous connu le forum : Top site
Evalué votre niveau de RP sur une echelle de 1 à 10 : 8/ 1O
Conexion sur le forum: Dépend pendant l'anné, si je travaille, donc participation irréguloère pour être honnête
Fille ou garçon : Fille
Libre à vous.. Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Heaventy

Amy Heaventy

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Émilie Heaventy [Fini]   Lun 9 Juil - 6:52

VII Exemple de Message

C'était bientôt sa fête, un bel anniversaire non, plutôt un brin sinistre avec tout ce qu'elle avait vécut au Rwanda, elle avait bien de la difficulté à vivre ici ou tous les souvenirs la hantait. Les morts, les mourrants, ce n'était pas une situations facile à vivre. Elle n'était pas la seule dans le cas mais s'épanuir dans ces situations était quasiment impossible. Elle avait encore de la difficulté à croire que c'était bel et bien fini, la guerre, le génocide et tout...

*comment est-ce que l'on pourrait vivre avec cela dans la têtes, ces images me hantent sans cesse*

Et il n'y avait rien de plus vrai, le soir, la uit, et même pendant la journée elle avait des mirages des images de morts qui la lorgnait avec leur air macabre et moqueur. Pourquoi elle plutôt que les autres elle étit resté en vie, elle aurait pui être mille fois morte. Mais seul cette pensée la fesait apprécier le moment présent. A tout mal il y a un bien disait-on souvent.

Levant son nez de son livre, elle ne pouvait pas s'empêcher d'admirer le paysage, elle venait de survoller son pays dans un petit avionef.

*voilà, je l'ai quitté pour de bon, est-ce tant mieux, c'est drôle mais j'en suis pas encore sûre, j'ai comme un drôle de présentiment*

Bougeant un petit peu de son inconfortable siège, elle échappa son sac de siège. Voila, le contenu était répendu sur le sol, miracle et magi. Ramassant d'un main fédrille tout son petit matériel, elle tomba sur le dépliant de sa destination qui c'était négligément glissé das son sac à dos.

*tiens, tiens, Freeom Creek, académie d'équitation... prestigieuse*

C'était cela, on l'embarquait de force dans un avion en lui disant que sa mère était d'accord pour le voyage, on ne lui donnait que très peu de vêtement et bye bye pour une école d'équitation, cela semblait plutôt étrange. Comme à son habitude elle avait pris parti au voyage sans s'en plaindre ais elle comprennait maintenant son erreur, ele aurait dut refuser dàs le début car elle n'avais aucune chance de retour.

*Un kidnapping! c'est cela, il vont m'y faire eslaves encore si c,est bien là que l'on m'enmène...*

Ce qui n'était qu,une mince éventualité comparé à l'éventail d'endroit possible de destination toutes aussi funestre. Getto, usine de travail, camp de concentration, pas de troblème, on en trouvait des milliers dans sa tête... Aile, maintenant elle commencait à perdre les pédales. Et sauter ce n'était même pas une option car si elle pouvait éviter la mort, c,était tant mieux. Mais on ne peux jamais se soustraire à son destin.

*respire Amy, il faut que tu respire, s'il devait t'arriver quelque chose, il t'auraient sans douté déjà tué ou arrivé un certain autre évènement, si tu es calme et docile, il ne s'attenderont pas à ta fuite.*

Respirant l'air plus rare à cette altitude, elle frissonnat légèrement. Des vêtements de paysanne fait pour les températures élevé n'étaient point recommandé ici. Une cloison la séparait du conducteur, comme des barreaux à sa vitre l'empêchant de communiquer. Sous ses doigts, en deca de son siège, elle tombat sur un papier et une couverte, s'en couvrant sans la moindre hésitation, elle dépliat le fin morceaux dont l'écriture éveillait des souvenirs lointains.


Citation :
Si tu es ici c'est pour une raison simple, ta destinée. Tu trouveras dans ton sac à dos un dépliant la détaillant sommèrement. Tu sera là-bas en sécurité. Apprend tout ce que tu peux et fait toi honneur. Ennemis et amis s'y trouvent mais toi, ta place y est inscrite. La coméition et noueauté sera pour toi bienfesante. Prend garde à toi et choisi ce que tu désire, cela sera marqué et inscrit dans mon compte.


*L'écriture m'éveille un souvenir, bienveillant certe mais serait-il fiable d'en prendre note? peut-être vais-je plus m'épanouir avant de revenir dans mon pays dans ce lieu magnifique décris dans la brochure. Quoiqu'il en soit, il faudra que j'écrive à ma mère pour avoir son avis.*

C,était la plus sage décision à prendre dans se cas. Selon son expérince, elle avait survécut à des situations plus désastreuse. Pour une raison inconnue le visage de son ancien professeur d'équitation lui reviens en mémoir. C'est une larme au coin de l'oeil qu'elle s'appercut que l'avion ne bouggeait plus, l'attérisage c'était fait en douceur et une chaude voix l'avertissait que la porte allait s'ouvrir.

Le paysage était semblable à celui des carte postle à l'aspect vieillit qu'elle trouvait das les vieilles boites de son père. Poseat le pied surle sol sans faire attention, elle se ratrappa de justesse avant de se faire prendre par une main de fer. Une grande silhouette la précédait. Son aspect musclé et athlétique éludait et dissuadait toute tentative d'évasion. On voyait qu'il mettait toute sa force pour me pas lui torre la poignet. Sa main fine commencait malgré tout à engourdir. Elle courrait presque pour ne pas se faire trainer par le géant de pierre dont l'aura ne lui annoncait rien de bon. Les bâtiments apparurent à l'horizon.

*méchant acceuil, ne pourrait-il pas ralentir au moins.*

Elle avait encore la serviette avec laquelle elle s'était caché pendant le vol autour d'elle. C'est ce qui la fit finalement trébucher. Sa gorge était trop sérré pour parler mais elle n fut reconnaissante à l'homme je ne plus lui tordre le poignet et de la laisser libre de ses mouvements.

Douleureusement, elle se massat les main, réactivan peu à peu leur circulation sanguine. Le sol avait amorti le choc, elle ne avait donc été peu sonnée mais elle n'avait même pas eut le temps de prendre 3 soupir qu'il l'avait relevé et qu'il était reparti à marcher, laissant la couverte derrière elle tel un lambeau. Les sol, plutôt l'herbe était frais sous ses pieds mais le bruit de la nature s'éloignait de plus en plus. Enfin, elle fut devant les étrange bâtiment.

Elle attirait le regard cela était un fait car qui me remarquerait pas une jeune femme aussi belle que le vent tenu en laisse par un costaux de fer. Quelques uns tentèrent de s'interposer dans leur chemin mais d'une main ferme, ils furent tous sans exception repoussé. L'étrange duo se dirigeait droit vers un grand bâtiment à l'aspect officiel. Elle n'avait jamais rien vu de tel. Il frappat sur une porte de bois, attendit quelques secondes sur le seuil avant de la laisser. Il n'avait même pas traversé le coin du mur que la porte s'ouvrit la laissant pantois sur un univers totalement différent du sien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre Ikuno

Ambre Ikuno

Féminin Nombre de messages : 472
Age : 111
Age du Personnage : 17 ans
Académie : Dryness Mountain
Maison : Lightness Choke
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Émilie Heaventy [Fini]   Lun 9 Juil - 14:04

Bienvenue sur ce forum, superbe RP. Tu n'as rien à rallonger. Jennifer te valideras. Par contre, ta sign n'est pas aux normes (500*200)

EDIT: J'm'étais référencée à la sign de ta présentation. Oublie, ta sign est aux normes Razz

_________________
Ambre Ikuno
Boy, I'm a démoniak girl who want eat you!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Heaventy

Amy Heaventy

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Émilie Heaventy [Fini]   Lun 9 Juil - 15:56

D'accord, j'espère n'avoir rien à ralonger... parce que je me suis faite dire 3 fois que mon message avait trop de caractère pour être posté ^^ Ça aurait été étrange pour moi d'en rajouter encore... quoi que...

Mais pour l'histoire, je sais pas si tu as eu la patience de la lire en entier mais j'en ai cherché des renseignement pour la faire... Enfin j'attend Jennifer comme tu dis pour être validée au plus vite j'espère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Émilie Heaventy [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Émilie Heaventy [Fini]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Freedom Creek :: ( F i r s t . S t e p ) :: Les Dossiers d'Inscription :: Fiches Validées :: Flowried Hills-
Sauter vers: